Pourquoi les banques se mettent à investir massivement dans les cryptomonnaies ?

On peut dire que les banques investissent, généralement, dans les secteurs du futur. Après tout, elles sont bien placées pour voir les développements du marché et ainsi trouver les secrets qui leur feront augmenter leur capital. Ce secret aujourd’hui (qui ne l’est plus), est d’acquérir différentes cryptomonnaies. Regard sur la situation à l’international et en France.

Un investissement qui passe par différentes monnaies virtuelles

Trop souvent, la mention de cryptomonnaie équivaut, dans la pensée des gens, au Bitcoin. Pourtant, il existe un grand nombre d’autres devises virtuelles dans le monde, en pleine croissance, et au potentiel établi par les plus grands investisseurs (incluant les banques). En effet, selon une étude, ces institutions semblent investir, en bon nombre, dans les différentes cryptomonnaies sur le marché. D’ailleurs, c’est plus de la moitié des grandes banques mondiales, qui ont investi dans ce secteur, selon une étude publiée par Blockdata (55 sur les 100 premières).

La cryptomonnaie offre une variété de valeurs différentes. Les plus malins, ont découvert la toute dernière nouveauté (XEM), la devise du New Economy Movement, et en profite. Voici comment on peut acheter des NEM. On peut aussi se pencher sur la seconde, en termes de valeur (l’Ether), pour comprendre que le secteur a beaucoup plus à offrir que seul le Bitcoin. En effet, cette autre devise est utilisée dans l’Ethereum. Cette blockchain permet à des créateurs d’applications d’utiliser leur technologie pour se développer. Un marché basé sur une réalité, qui attire de plus en plus d’investisseurs.

Banques : investisseurs en direct

La banque qui a le plus investi dans la blockchain et les monnaies virtuelles est la Barclays. En effet, elle participe au développement de plus de 19 entreprises dans le secteur, en tant qu’investisseur, dont SendFriend, RealBlocks et Fnality International. On trouve au second rang le groupe Citi, basé à New York. Enfin, il ne faut pas descendre trop longtemps, le classement, pour trouver la première banque française. Elle se situe au cinquième rang. C’est la BNP Paribas qui a investi, entre autres, plusieurs millions dans l’entreprise suisse HQLAx.

Les investisseurs privés suivent la tendance

Il ne fait aucun doute que les investisseurs privés ont déjà emboîté le pas aux grandes banques. C’est ainsi que les cryptomonnaies se sont créées et ont pu croître, après tout, puisqu’au départ, le but de celles-ci était de déstabiliser les banques et le commerce mondial. Il est évident que tout cela a bien changé, et qu’aujourd’hui, le monde financier cherche à institutionnaliser, le plus possible, ces nouvelles devises. Mais au départ, elles étaient évidemment très mal vues de banquiers. Un temps révolu, semble-t-il…

Total
0
Shares
Articles suggérés
Lire la suite

Comment fonctionne un ETF ?

En Europe, les ETF représentent + de 1000 milliards d’euros d’encours. Les trackers, ces nouveaux fonds qui répliquent…