Comment fonctionne un ETF ?

En Europe, les ETF représentent + de 1000 milliards d’euros d’encours. Les trackers, ces nouveaux fonds qui répliquent des indices boursiers s’imposent. Ce sont des produits simples et faciles à appréhender, idéal pour tirer parti des instruments cotés en bourse. BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe, Amundi MSCI World ou encore Lyxor PEA Emergents sont des noms d’ETF composés de grosses sociétés. Si vous souhaitez investir intelligemment en bourse, vous devez être au point sur les ETF et leur potentiel.

Prémices

Pour bien comprendre les ETF, il faut maîtriser certaines définitions.

  • Indice boursier : groupe d’actions jouant le rôle d’indicateur, utilisé pour mesurer la performance et l’évolution d’un secteur, d’une bourse, ou une économie. Il équivaut à la moyenne de la valeur des titres le composant. Le CAC 40, l’Or ou la santé sont des indices boursiers.
  • Titre financier : droit de propriété détenu sous la forme d’une action (partie du capital d’une société ou d’un État) ou d’une obligation (partie de la dette d’une société ou d’un État). Acquérir un titre financier permet d’obtenir des intérêts ou/et des dividendes payés par l’émetteur.
  • Sous-jacent : Indice reproduit par le Tracker. Par exemple, le sous-jacent de Lyxor Euro Corporate Bond Ucits ETF est Markit iBoxx euro Liquid Corporate Overall Index. Le sous-jacent de LYXOR ETF CAC40 est le CAC40.

On les appelle ETF (Exchange-Traded Fund) ou fond indiciels côtés, ou encore trackers. On compte + de 750 ETF côtés sur Euronext. Qu’est-ce que c’est exactement ? C’est un moyen simple et efficace d’investir en bourse. C’est un placement instantané et simultané dans des milliers d’entreprises et dans des obligations d’États. Donc lorsque vous investissez dans un ETF, vous obtenez jusqu’à des millions de titres diversifiés, autant au niveau géographique que sectorielle, répliquant automatiquement le cours d’un indice de référence tel le CAC40 ou le DAX. Ces titres peuvent être des actions, des obligations, le pétrole, etc. Les fonds communs sont valorisés à la fin de la séance boursière, tandis que les ETF sont cotés en continu.

Les avantages des ETF

  • Simplicité. Les ETF suivent les variations de cours des indices boursiers et par conséquent, sont plus simples à analyser que le cours des actions qui les composent.
    Il y a aussi une simplification de lecture du marché. À l’inverse des fonds spéculatifs, les émetteurs doivent révéler publiquement leurs historiques et leurs performances quotidiennes.
  • Diversification. Lorsqu’on investit, on cherche à diversifier son portefeuille par sécurité, car placer son argent sur une seule valeur potentiellement volatile peut provoquer des pertes massives dues aux aléas économiques. On pense par exemple au secteur énergétique qui cette année, à cause de l’épidémie de Covid-19, a vu ses actions chutées drastiquement. Les ETF eux-mêmes sont très diversifiés, ils peuvent suivre des indices de places boursières, d’actions de pays, de secteurs d’activités, de matières premières, de stratégie, etc.
  • Liquidité. Contrairement aux OPCVM, les ETF sont cotés en continu sur la bourse de Paris, de 9h à 17h30. Vous pouvez ainsi les suivre et interagir avec en temps réel.
  • Coûts réduits. Les coûts d’émission et d’annulation de parts, c’est-à-dire les frais de transactions et les frais administratifs liés sont payés par le participant autorisé puis par le nouvel entrant. L’absence de gestion active permet de réduire grandement le total des frais sur encours (TFE). Les intermédiaires superflus sont supprimés. Il n’y a ni frais d’entrée, ni frais de sortie.
    Acheter un ETF revient moins cher que d’acheter l’ensemble des actions du sous-jacent.

Comment faire pour investir dans un tracker ?

On achète et revend des trackers de la même manière qu’une action : du lundi au vendredi de 9h00 à 17h30. Vous passez soit par un courtier ou par votre banque, soit directement par une plateforme d’investissement. Pensez bien à vérifier le montant des frais de transaction pratiqués par votre intermédiaire.

Les ETF se détiennent sur une enveloppe fiscale, c’est-à-dire sur un compte-titre ordinaires (CTO), un Plan épargne actions (PEA) s’ils sont éligibles, ou sur une assurance-vie. Pour être détenu dans une PEA, l’ETF doit être composé de titres de sociétés dont le siège social est dans l’UE.

Il vous faudra soigneusement choisir les ETF sur lesquels vous investissez. On distingue les ETF standards, des short ETF qui inversent les résultats journaliers de l’indice, et des Leveraged ETF à l’effet de levier, multipliant les résultats journaliers de l’indice. Notez aussi que les ETF sont plus adaptés à des investissements à long terme.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *