Entretien d’embauche en anglais : les 10 questions à préparer

Votre profil a été retenu par un recruteur, et il souhaite maintenant vous faire passer un entretien d’embauche… ou plutôt, a job interview ! Car la compagnie pour laquelle vous avez postulé évolue à l’international, ou dans un secteur d’activité anglophone. Pas de panique, voici les 10 questions à préparer pour un entretien d’embauche en anglais.

Tell me about yourself ?

Dans 95% des entretiens, c’est la première question qui vous sera posée. L’avantage de cette question ouverte est qu’elle peut déboucher sur tout un tas d’autres questions. Elle est assez déterminante car elle va poser le ton de l’entretien. Quand on vous posera cette question, gardez bien à l’esprit qu’on vous demande d’expliquer votre parcours professionnel. Évitez vraiment les “my name is….” “I was born….“, ce n’est pas ce qui intéresse les recruteurs. Allez droit au but.

Préparez un mini-speech à l’avance comprenant tous les éléments qui déterminent qui vous êtes professionnellement. Soyez naturel.

Why do you want to work for X ?

Le recruteur, lorsqu’il vous pose cette question, cherche à voir si vous connaissez vraiment l’entreprise pour laquelle vous postulez. Évitez les réponses génériques du type “What motivates me for this job is the opportunity to take part in the company’s projects.“. Vous voulez montrer que vous êtes motivé, c’est bien. Mais vous n’avez pas besoin de le dire. Le recruteur jugera de votre détermination et de votre passion en fonction de votre connaissance sur l’entreprise et ses activités.

Renseignez-vous correctement sur ce que fait la compagnie pour laquelle vous postulez, les projets qu’elle entreprend, et le rôle que vous aurez en y participant.

What about your previous work experience ?

Pour cette question, vous voulez mettre en valeur ce que vous avez apporté aux entreprises pour lesquelles vous avez travaillé.

Le recruteur pose cette question également pour pouvoir trier tous les profils qui cherchent n’importe quel type de travail, les personnes qui se sont faites renvoyer de leur ancien job, et ceux qui cherchent uniquement à meubler une partie de leur temps.

Where do you see yourself in 5 years ?

C’est le genre de question qu’on se pose à soi-même plus ou moins fréquemment, et à laquelle il est souvent difficile de répondre. Le recruteur le sait, ainsi, il n’attend pas de réponse précise.

Lorsqu’il vous pose cette question, ce dernier cherche à mesurer vos ambitions au sein de l’entreprise. Si votre motif est d’envisager de passer d’un CDD en CDI, et que vous savez déjà que vous voulez travailler dans cette compagnie pour au moins 5 ans, prenez bien conscience de la position que vous adopterez, et ce qui est réellement possible d’accomplir.

Si vous ne savez pas quoi répondre, vous pouvez dire quelque chose comme “I’m not certain what my future is going to look like, but I believe this position will help me navigate myself in the right direction.

Why should we hire you ?

C’est le moment de mettre en avant vos “skills“. Attention à ne pas s’éparpiller et aux réponses vagues. Préparez en avance une liste concise et précise de ce qui fait de vous la personne idéale pour le job que vous demandez.

What do you expect out of your co-workers ?

Êtes-vous fait pour cette entreprise ? Est-ce que vos êtes capable d’intégrer l’atmosphère de l’entreprise ?

Pour préparer cette question, prenez le temps d’étudier sa culture. Observez leur site, leur mode de communication, et surtout, leurs réseaux sociaux.

How do you face conflict at work ?

Pour répondre à cette question, pensez à vos expériences passées. Vous avez forcément déjà géré un conflit au travail. Si vous l’avez bien fait, relevez les éléments qui ont permis la résolution du conflit. Si ça s’est mal passé, parlez de ce que vous auriez pu faire. Montrez que vous êtes flexible et ouvert.

Can you describe yourself from someone else’s point of view ?

Cette question est loin d’être systématique mais elle est intéressante. Pour la préparer, demandez à votre entourage de vous décrire. Chaque personne a son propre point de vue sur vous, donc essayez de varier les profils à qui vous poserez la question.

What do you want to tell me, that is not on your resume ?

Le recruteur vous donne l’occasion d’apporter de votre expérience personnelle. Pensez à une anecdote, à une réflexion ou autre, qui n’est pas forcément professionnelle, mais qui met en lumière un aspect intéressant de votre personne.

Do you have any question ?

Oui, vous en avez. À votre tour d’en savoir plus : “What do you most enjoy about working here?” “What is the company’s approach to failure ?” “What’s your management style?“. Préparez au moins 5 questions que vous pouvez poser à la fin de votre entretien.

Total
0
Shares