La CNIL va renforcer ses contrôles de conformité RGPD

La Commission nationale de l’informatique et des libertés, la CNIL, souhaite muscler sa politique au cours de l’année 2021. Cet organisme, créé le 6 janvier 1978, est une autorité administrative indépendante chargée de protéger les citoyens sur le net. Elle veille au respect de leur vie privée, de l’identité humaine et des droits de l’homme. Elle réalise aussi des contrôles de conformité relatifs au règlement général sur la protection des données (RGPD). Ces derniers vont être renforcés en 2021. Mais quelles sont les évolutions attendues ?

L’augmentation de la sécurité des sites internet français

Lors des contrôles réalisés au cours des deux années précédentes, la CNIL a constaté un grand nombre de défauts de sécurité sur les sites testés. Ces derniers peuvent entraîner la violation de données confidentielles ainsi que des fuites. Aussi, pour renforcer la sécurité des sites web, la CNIL a indiqué qu’elle utilisera le protocole HTTPS et qu’une attention plus marquée sera portée aux formulaires de données personnelles.

Dans la même optique, elle vérifiera la conformité des acteurs, qu’elle testera, à sa recommandation sur la sécurité des mots de passe. Toutes ces mesures devraient contribuer à faire diminuer le nombre de failles relatives à la sécurité des sites web français.

La protection accrue des données de santé

Le contexte sanitaire qui court depuis mars 2020 a entraîné des questionnements sur l’utilisation et le traitement des données de santé. De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer des manquements au respect de la vie privée des patients. Qu’il s’agisse des informations revendues à des entreprises privées ou du piratage des systèmes d’information des hôpitaux, la CNIL souhaite renforcer ses contrôles dans les établissements de soin. L’idée est d’élever le niveau de sécurité en matière de protection de la vie privée des patients.

La CNIL veillera aussi, par un ensemble de contrôles, à la conformité des systèmes informatiques des hôpitaux à ses recommandations et à ses procédures.

L’application des règles concernant les cookies et les traceurs

Tout le monde est confronté, lors d’une navigation sur le web, à l’omniprésence des cookies et des traceurs. À chaque connexion sur un nouveau site, des petits encarts apparaissent en bas de l’écran et nous soumettent toute une série de choix relatifs à la protection des données personnels.

Pour éviter toute forme d’abus, la CNIL veut s’assurer que ces traceurs respectent les règles en matière de ciblage publicitaire et de détermination du profil de l’internaute. L’autorité indépendante veillera aussi à ce que le consentement des utilisateurs soit respecté. En effet, certains sites jouent la confusion pour détourner l’attention de ces derniers et recueillir plus facilement des données. De la même manière, la CNIL prêtera une attention toute particulière aux pratiques de traçage, parfois abusives, de certains d’entre eux.

Un principe “d’assistance mutuelle” devrait s’appliquer entre la CNIL et ses partenaires européens sur ces questions épineuses. Cette coopération renforcée devrait permettre un traitement plus aisé de certains dossiers.

Total
1
Shares